Ce projet est réalisé en collaboration avec les associations des Enfants de la rizière, d’1 toit 1 vie et de Aide aux Enfants Réfugiés (AER). Les deux premiers sont des orphelinats cambodgiens implantés dans la campagne de Siem Reap pour les Enfants de la rizière et en ville pour 1 Toit 1 Vie. Ils sont tous deux financés par des associations françaises. AER quant à elle est une ONG française menant des actions très variées. 

        1.  Les enfants de la rizière                  Capture d’écran 2016-05-01 à 16.18.18

Cette association créée en 2002 accueillait 20 enfants dans une maison située dans le centre même de Siem Reap. De nombreux travaux y ont été effectués (restauration de la maison, amélioration sanitaire, construction d’un théâtre pour la danse) afin d’offrir aux enfants un environnement des plus agréables. 

En 2005, le centre a dû quitter la ville et s’établir à Takos (village de campagne situé à 25 km de Siem Reap). L’association a alors entrepris la construction complète d’un centre d’accueil qui s’est étoffé au cours des années : pilotis, sanitaires, cuisine, dortoirs, petite classe, bibliothèque, scène de spectacle. Actuellement des travaux sont toujours en cours. Le centre se situe en face d’une structure scolaire allant du primaire au lycée. 

Aujourd’hui, plus de 50 enfants y vivent. L’association tient beaucoup à la vie collective : grands et petits doivent cohabiter et chaque enfant a des responsabilités en fonction de son âge. Les plus grands s’occupent plutôt de couper le bois pour la cuisine, du portage de l’eau, du débroussaillage et aident aux tâches domestiques. Les plus jeunes participent aussi beaucoup à leur niveau (chacun lave son linge et nettoie son couvert..).

  Les 18 jeunes de plus de 15 ans se préparent à la vie professionnelle. Les moyens de 10 à 14 ans (35 jeunes) apprennent l’école et les règles de vie collectives. Les 10 plus petits (6-9 ans) apprennent à vivre ensemble et se familiarisent avec l’école. Le groupe est encadré par des responsables cambodgiens qui veillent à la bonne tenue du centre.

 

        2.   1 Toit 1 Vie                Capture d’écran 2016-05-01 à 16.18.10

Cette association vise l’amélioration des conditions de vie des enfants en difficulté dans le respect de leur culture et de de leurs traditions. Elle apporte un soutien financier permettant d’offrir aux enfants des conditions de vie décentes, une alimentation de base équilibrée et suffisante, un accès aux soins et un suivi médical régulier, une scolarisation régulière. Elle apporte également une aide matérielle et humaine afin de garantir au mieux leur développement physique et moral en toute sécurité.

L’association est très attachée à soutenir l’action des intervenants locaux, elle cherche toujours à s’associer avec et à soutenir les autres associations déjà en place et dont l’action est en adéquation avec la leur.

L’orphelinat dont s’occupe 1 Toit 1 Vie a été créé à la base par une Cambodgienne, Mme You Vath dans le cadre de l’association Safe House Center. 24 enfants trouvés dans les rues de Siem Reap ont déjà été recueillis. L’orphelinat situé au cœur de la ville proposait initialement des conditions précaires à ces enfants délaissés, mais il s’est petit à petit développé et prend de l’envergure d’année en année. Aujourd’hui il a toujours besoin de l’aide financière d’1 Toit 1 Vie pour subsister.

 

       3.    AER : Aide à l’Enfant Réfugié     Capture d’écran 2016-05-01 à 16.18.25

C’est une Association Française de Solidarité Internationale, à vocation humanitaire. Leur objectif est d’apporter à des enfants victimes de conflits et vivant en situation d’extrême pauvreté, les moyens d’exister et de se construire un avenir meilleur. Leur aide est principalement tournée vers le respect des droits fondamentaux des enfants : droit de manger à sa faim,  droit d’être soigné, droit d’aller à l’école.

L’AER œuvre actuellement au sein de villages Cambodgiens de fortunes situés entre Siem Reap et la frontière Thaïlandaise, dans la province de Banteay Meanchey, composés d’anciens réfugiés du régime des Khmers rouges partis en Thaïlande puis expulsés et relogés tant bien que mal près de la frontière.

La participation des villageois, dans la définition et les priorités des projets, est pour AER une condition de son engagement, afin d’assurer la responsabilisation des villageois et la gestion des investissements réalisés. Quatre programmes ont ainsi été définis et mis en place village par village :

  • Le programme « Développement rural » qui comprend des travaux d’hydraulique ainsi que l’appui aux villageois pour l’aide au développement du maraichage, de l’élevage et de la riziculture.
  • Le programme « Education pour tous » qui permet la scolarisation primaire de tous les enfants, la formation professionnelle notamment aux métiers de l’artisanat et la réalisation de bibliothèques.
  • Le programme « Santé », qui offre notamment aux enfants et à leurs familles le bénéfice de soins assurés par un agent de santé rémunéré par le gouvernement Cambodgien.
  • Le programme « Parrainage » qui vient en soutien de l’éducation des enfants les plus démunis. L’attribution d’une allocation mensuelle à la famille, versée par des parrains et marraines français par l’intermédiaire de l’AER, favorise la scolarisation et empêche que les enfants soient retenus pour les travaux ménagers et le travail des champs.

L’association gère également des internats dans lesquels les enfants sont scolarisés. Elle se distingue des deux organisations précédentes par sa plus grande distance avec la ville de Siem Reap (1h de voiture) et toutes les conséquences que cela peut impliquer au niveau des possibilités de scolarisation, de la logistique, etc…