Nos actions mises en place seront multiples et commenceront en amont du voyage. En effet, au cours de l’année nous comptons mettre en place une correspondance entre les enfants de l’orphelinat cambodgien du Safe House Center de Siem Reap et des enfants d’une école de Tours. Nous ferons de même avec les enfants d’écoles népalaises et laotiennes. Cet échange culturel apportera beaucoup aussi bien du côté des enfants français que sur place au Cambodge. 

Une fois sur place nous souhaitons aider activement les deux orphelinats  dans leurs actions tout en échangeant au maximum avec la population locale. 

Education à la contraceptions et à la sexualité

Sur demande des deux orphelinats nous accueillant, nous allons mettre en place des actions d’éducation à la contraception et à la sexualité. Les centres accueillent de nombreux jeunes, et notamment beaucoup de jeunes filles recueillies dans la rue, qui n’ont jamais eu la chance d’avoir des informations fiables sur ces sujets. Concernées par ces thèmes, ces filles sont à la recherche de  réponses que nous essaierons de leur donner à travers des animations et des temps de    parole ensemble. 

En amont, nous serons formés par une sage-femme qui a l’habitude de partir au Cambodge afin de réaliser de telles interventions auprès de la population. Cela sera évidemment plus que nécessaire puisque ce n’est pas toujours évident d’aborder ce genre de sujet, surtout dans un pays avec une culture et des mœurs que l’on ne connaît pas. 

Sensibilisation à l’hygiène

Nous essaierons également de mettre en place des animations et des interventions autour de la sensibilisation à l’hygiène, sujet important dans un pays où les gens ne comprennent pas toujours comment l’eau peut être vectrice de maladie. Nous allons récupérer des affiches et  quelques supports vidéo pour nous aider à ce sujet, notamment de petits dessins animés en khmer pour expliquer aux enfants les dangers de boire de l’eau stagnante. 

Sensibilisation aux premiers secours

De même, toujours dans un cadre de prévention par le biais d’animations, nous prévoyons d’organiser des  interventions de sensibilisation aux premiers secours. Etant nous-même dans un cursus médical, nous recevons des formations sur les gestes de premiers secours, et souhaitons transmettre nos connaissances à ce sujet dans la limite de nos capacités. Nous envisageons également de recevoir des formations supplémentaires sur ce thème en amont du séjour au Cambodge.

Cours de langues

Toujours sur la demande des centres, nous donnerons aux enfants des cours d’anglais et peut être également de français. Pour une meilleure continuité dans leur apprentissage, nos différents contacts au sein des orphelinats nous renseigneront quant au matériel (manuels, etc) utilisés par les autres intervenants.

Sorties et divertissement

Aussi, nous aiderons le personnel des orphelinats afin d’organiser des sorties culturelles et de divertissement pour les enfants.  En effet la majorité n’a jamais eu la chance de découvrir le patrimoine qui les entoure, nous essaierons donc de leur faire visiter les alentours durant notre séjour.

Ainsi, nous prévoyons de passer une journée au lac Tonlé Sap, à proximité de Siem Reap, où nous pourrions faire un tour de bateau et manger sur place avec les enfants. Nous avons aussi le projet de visiter des temples de la région, leur visite étant gratuite pour les enfants cambodgiens. Nous formerions plusieurs petits groupes afin de faciliter l’organisation des sorties. Nous savons également qu’à Siem Reap se trouve le cirque cambodgien d’acrobates organisé par l’association PHARE, qui s’occupe de jeunes enfants issus des rues afin de les réinsérer dans la société,  et un cinéma, où nous pouvons également nous rendre avec les enfants. Enfin, plus simplement, nous comptons organiser des balades dans la ville, le long de la rivière, des repas conviviaux, des jeux en extérieur, des rencontres autour de la musique, etc.

A travers ces sorties, ils pourront ainsi apprendre à mieux connaître leur région et cela nous permettrait également de partager des moments de cohésion avec eux dans un cadre ludique et de détente. Les enfants ayant cours en demi-journée le matin, nous mettrons en place ces activités l’après-midi, le week-end, et éventuellement pendant les vacances scolaires en fonction de nos dates précises de séjour au Cambodge.

AER :

 De plus, nous avons des contacts avec l’ONG : Aide aux Enfants Réfugiés, qui agit au niveau de villages entre Siem Reap et la frontière Thaïlandaise avec différentes actions très variées. Cette organisation s’occupe d’internats dans lesquels les enfants sont scolarisés. Nous voulons ainsi travailler en collaboration avec l’ONG, en réalisant des actions citées précédemment, ainsi que d’autres interventions proposées par les responsables sur place telle que des petits travaux de rénovation avec la population. L’ONG nous a d’ailleurs proposé de prendre en charge des traducteurs, pour faciliter la communication avec la population locale. 

Pédiatres du Monde :

Pour finir, nous entretenons également de solides contacts avec une autre ONG : Pédiatres du Monde, dont les membres connaissent bien la situation sur place et nous donnent de nombreuses informations. L’ONG prévoit une mission entre juin et juillet 2016, et nous comptons les rencontrer sur place, partager et participer à diverses actions en collaboration avec elle.